A propos du château de Wangenbourg

By
 
Porte d'entrée du château HDR

Porte d’entrée du château HDR

En 880 le petit village alsacien de Wangenbourg, initialement Wangberg ou « mont du pâturage », fût cédé à l’abbaye d’Andlau par sa fondatrice Sainte Richarde. Au XIII siècle, la famille de Dicka qui gère les affaires et biens du monastère lance la construction du château de Wangenbourg, sur le modèle de celui de Spesbourg, près d’Andlau. Au décès du dernier de la lignée De Dicka en 1386, Wangenbourg revint au chevalier Jean de Wangen. Fin du XVème siècle, les Wangen ruinés perdent le château, ne pouvant plus l’entretenir.

En 1504 l’empereur Maximilien, vainqueur de la guerre de succession de Bavière, fait présent du château au comte de Tierstein qui  à son tour le revend à l’évêque de Strasbourg en 1518 bien que les descendants des Wangen continuent à habiter le château.
En 1578, l’évêque de Strasbourg et les sires de Wangen s’opposent au sujet des droits de propriété sur le château. S’ensuit l’expulsion des Wangen la même année, avant leur rétablissement en 1595.
Dévasté par les Suédois en 1633 durant la guerre de 30 ans (qui a également vu la population du village chuter à seulement 15 habitants), le château ne fût jamais reconstruit. Après le passage aux mains de diverses familles allemandes, le château est devenu propriété de l’état français après l’armistice de 1918. Le château de Wangenbourg est classé monument historique.

Commentaires

Commentaires